Weeds, 6x01 : Thwack *Season Premiere*

Publié le par bouillon-de-chroniques.over-blog.com

weeds6_key_art_800x600.jpg

Les Botwin sont de retour ! Créée par Jenji Kohan, la série irrévérencieuse des débuts a bien changé. Contrairement à beaucoup, qui la dénigrent et qui ne la trouvent plus autant talentueuse, je n'ai presque rien à redire sur son parcours. La série m'a toujours bluffé, pas forcément par sa qualité d'ailleurs, qui n'est pas constante, loin s'en faut, mais par l'enchaînement toujours plus burlesque et décalé des intrigues qui se déroule sous nos yeux ébahis. Je l'ai toujours dit, cette histoire va très mal finir, puisqu'à chjaque fin d'épisode, à chaque fin de saison, Nancy et sa troupe sont de plus en plus mal en point.

 

Rappel des épisodes précédents : Shane tuait de sang froid Pilar et on se retrouvaient une nouvelle dans une situation périlleuse.

 

Aller toujours plus loin, ce pourrait être la devise de Weeds et Jenji Kohan est très forte à ce jeu là. Ce season premiere en est l'exemple parfait. La situation semble plus désespérée que jamais : Nancy constate les dégâts de son éducation. Shane, son fils, a tué Pilar de sang froid, et si elle apparaît même soulagée de la morte de son ennemie, elle doit faire face à un nouveau désastre : Son fils sera bientôt recherché dans tout le pays. Il faut donc fuir au plus vite. Bye le Mexique, Weeds s'offre un nouveau lifting. Après avoir quitté Agrestic pour Tijuana, nous voilà désormais en route pour une saison de fuite ?

 

Si l'épisode manque de rythme, et c'est son principal problème, l'ensemble est bien géré. On ne va pas trop vite, mais je pense que ces 25 minutes sont utiles pour mieux comprendre à quel point la situation est désastreuse pour Nancy. Elle permet aussi de nous montrer combien les personnages ont changé et ce qu'ils sont devenus, et ce de façon caustique et noire, à la manière de Weeds donc. Nancy prend ainsi la nouvelle en se saoulant, et n'emportera dans sa fuite que ses propres paires de chaussure, inutile de s'attarder plus longtemps pour que les enfants prennent leurs vêtements.
Shane n'éprouve aucun remort, et répète à sa mère que l'arme du crime est bien un maillet de criquet mais n'importe quelle batte : So Weeds.

Silas est le plus réaliste, et avec le recul, on peut dire qu'il l'a toujours occupé la place la plus censée dans la série. Pour la première, j'ai trouvé Hunter Parrish bluffant, son jeu étonnement mesuré et simple, mais pas simpliste. Sa réaction, quand il apparend que son frère a tué Pilar est finalement très réaliste. Son personnage se révèle par ailleurs très utile : Un pied de "normalité" est nécéssaire. Les scènes entre Shane et Silas sont ainsi très réussies.

 

Une seconde intrigue occupe l'épisode, la résolution de l'intrigue Audra / Andy. Là, on nage dans le gros n'importe quoi. La bonne scène est pour Nancy qui vient récalmer les clefs du van d'Audra. Finalement, l'intrigue n'est que prétexte pour faire partir Andy avec Nancy et lui faire abandonner Audra. Nul doute que bientôt, les sentiements d'Andy pour Nancy ressurgiront. Si je n'ai jamais été fan de l'idée d'un couple entre les deux, le couple me convaincrait déjà plus que celui formé par Andy et Audra (Alanis Maurisette n'étant pas franchement une excellente actrice, ce qui est encore plus frappant en comparaison avec Mary-Louise Parker).

 

Les gros points noirs de l'épisode sont les absences inexpliquées de Célia, Doug et Isabelle. Clairement, on va se recentrer autour des Botwin et on va abandonner ces personnages finalements secondaires au profit de la base de la série, comme on l'avait fait en saison 4 en éliminant le pourtant sympathique Conrad. Elizabeth ayant décidé de quitter la série, on peut supposer que Célia va disparaître sans explications. Le personnage était quoi qu'il arrive devenu l'ombre de lui-même et depuis deux saisons, les meilleures intrigues étaient toujours celles de Nancy et de sa petite famille. Les péripéties de Célia me désolaient plus qu'autre chose : C'est finalement peut-être un mal pour un bien.

 

 Bilan : Un season premiere à l'ambiance à la fois tout à fait inédite et tellement habituelle pour Weeds. On retrouve l'humour noir de la série, notamment grâce à Shane et Nancy, et on nage dans les situations les plus burlesques. L'épisode a surtout l'intérêt de nous montrer des personnages complètements métamorphosés et plus barrés les uns que les autres. Reste un problème de rythme, inhérent à Weeds, et l'oubli (volontaire) des personnages secondaires. Le Weeds 3.0 a démarré mieux que le 2.0 l'avait fait, c'est déjà ça. Je reste fan de cette série complètement décalée et décadente. Ce season premiere a ainsi cette qualité que tout season premiere se doit d'avoir : Donner envie de revenir. La saison est lancée et comme souvent avec Weeds, c'est pour le meilleur et pour le pire.

 

Pour-Mieux-Comprendre.png

 

Qu'est-ce qu'un Season Premiere ? Comme son nom l'indique, il s'agit du premier épisode, qui ouvre une saison, à ne pas confondre avec le Pilot qui ouvre quant à lui une série. Un Season Premiere est généralement l'occasion de régler les problèmes laissés en suspens la saison précédente, et de se familiariser avec les nouvelles intrigues de la saison.

 

http://www.serieslive.com/img/galerie/personne/mary-louise_parker_02.jpgMary-Louise Parker est une actrice américaine née en 1964. Vous l'avez peut-être déjà vu dans A La Maison Blanche dans laquelle elle incarnait Amy Gardner. Elle avait d'ailleurs été nommée aux Emmys (Cérémonie de récompense prestigieuse américaine) pour sa performance en tant que second rôle dans une série dramatique en 2002. 

En 2006, elle a reçu le Golden Globe de la Meilleure Actrice dans une comédie pour son rôle dans Weeds, justement (Cf Photo ci-contre).

 

Weeds est une série américaine, diffusée par Showtime, une chaîne du câble américain. Elle reprend le personnage de la femme au foyer désespérée, qui, au moment de sa création, fesait déjà fureur sur ABC, grand network américain, avec la célèbre série Desperate Housewives. La série a connu de bons scores pour la chaîne, en devenant son nouveau petit hit. La cinquième saison de la série, diffusée l'été dernier, a finalement réuni un peu plus d'un million de téléspectateur, et s'est achevée devant 1.30 Millions d'américains, un excellent score pour la chaîne. 

Publié dans Weeds

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article